Description

Appareil Photo Contax I Zeiss Ikon 1932 vintage.

Objectif Carl Zeiss Jena Nr 1605724 Sonnar 1:2 f=5cm.

A encore sa pochette en cuir. Très bon état pour l’âge de l’appareil.
Je suppose qu’il fonctionne, puisque mon beau-père s’en servait.

Wikipedia :
« Contax est une marque d’appareils photographiques petit, moyen format et numérique, fabriqués par Zeiss Ikon de 1932 à 1972, puis par Yashica et enfin par Kyocera jusqu’en septembre 2005 (décembre 2005 pour le système Contax 645), et équipés d’objectifs Carl Zeiss.

Alors que Leitz, avec son système Leica, commençait à généraliser le format 24×36 mm, Zeiss Ikon chercha à développer un produit concurrent. Le nom de Contax fut choisi après un sondage chez les employés et Heinz Küppenbender fut nommé à la tête de l’équipe.

Le premier modèle, fabriqué de 1932 à 1936 et appelé Contax I après l’introduction de ses successeurs, différait largement du Leica. Le châssis en métal moulé sous pression abritait un obturateur à plan focal de même type de ceux employés dans les appareils Contessa-Nettel, fait de lamelles entrelacées en laiton noir s’ouvrant verticalement (contrairement à celui du Leica qui faisait appel à des rideaux de tissu caoutchouté enroulés autour de cylindres, et qui s’ouvraient horizontalement. Le système Contax permettait un temps de pose minimal de 1/1000 s, qui fut porté à 1/1250 s avec le Contax II. Les rubans de soie alignant les lamelles étaient très résistants, mais souffraient d’une certaine usure des surfaces à l’usage. Le viseur télémétrique couplé, doté d’une très longue ligne de base, disposait de son propre oculaire.

Les objectifs, conçus par Ludwig Bertele, étaient considérées comme étant de meilleure qualité que ceux de Leica et le restèrent pour les deux décennies suivantes. La surface totale réduite des lentilles permettait un rendu plus contrasté et moins sensible au flare, à une époque où les traitements anti-reflets n’étaient pas encore disponibles.

Le Contax I s’était décliné en six variantes, toujours dans l’intention de proposer un produit supérieur à Leica. Le dos était conçu pour charger et décharger plus rapidement la pellicule, la monture à baïonnette devait permettre de changer rapidement d’objectif, le télémètre permettait une mise au point précise même à grande ouverture, et l’obturateur vertical était plus rapide et moins susceptible de brûler après une exposition accidentelle au soleil. Sa manipulation requérait cependant une certaine habitude,avec le remontoir frontal, et ses successeurs furent plus conventionnels.

Il eut rapidement des soucis de rideaux et l’usine proposa un modèle modernisé dès 1936. Aujourd’hui, malgré le fait que ses rideaux fonctionnent difficilement, il est recherché en collection, surtout le dernier, le F. »

Informations complémentaires

Poids 2 kg
Dimensions 25 × 15 × 15 cm